Contre-performance sur le Trail Golfe du Morbihan: 13ème...

Publié le 29 Juin 2015

Je ne sais pas trop par où commencer tellement la contre-performance est énorme et la déception encore bien présente. Mais c'est la loi du sport, on ne peut pas gagner à tous les coups, mais là, je dois bien avouer que j'ai fait fort en matière de "plantage". En me rendant au Morbihan, jamais je n'aurais penser une seule seconde boucler le tour en plus de 4h30. Je ne me cacherai derrière aucune excuse, je me suis planté sur cette course que j'avais remporté l'an passé et qui était dans mes cordes encore cette année. Seulement voilà, à trop vouloir gagner, on oublie parfois d'écouter ses sensations et les signaux que nous envoie notre corps surtout par la chaleur qui règnait samedi. Dès le départ, les jambes sont un peu lourdes et les sensations bien moyennes. Je sais que je vais devoir m'arroser et m'hydrater plus que d'habitude. J'ai embarqué tout ce qu'il faut sur moi, ça tombe bien. Dès les premiers kilomètres, je trouve un Yoann STUCK, très en jambe, qui imprime le tempo. Rapidement, nous nous retrouvons à 2 l'avant. Ca roule à 16km/h de moyenne environ. Première erreur, départ trop rapide sous cette chaleur. Je me laisse distancer à plusieurs reprises d'une centaine de mètres. Seulement, je veux garder le contact avec la tête de course. Yoann est très costaud. Au premier ravitaillement de Noyalo, je fais la jonction et nous repartons ensemble après avoir fait le plein. Car, cette fois-ci, pas d'assistance autorisée donc autonomie complète sur l'ensemble du parcours. Nous ferons course commune jusqu'au 2ème ravitaillement situé au 35ème kilomètre. Yoann impose toujours le rythme et celui-ci semble être un peu élevé pour moi en ce maudit samedi. Au 39ème, je suis obligé de lever le pied, les crampes apparaissent, j'ai l'impression de courir dans un sauna, je suis "carbo", je n'arrive plus à courir, j'alterne la marche, la course mais je n'avance plus. Les premiers poursuivants me rattrappent. La fin va être dure, très dure... Je n'arrive plus à courir. Les statistiques sont affligeantes: j'ai parcouru les 16 derniers kilomètres en 1h50. Yoann a poursuivi sa route et s'impose en réalisant une très belle performance. Un grand bravo à lui! Bilan: 13ème place à l'arrivée en plus de 4h32 contre 3h59 l'an passé. Cette contre-performance me rappelle un peu mon 2h44 réalisé à Beyrouth en 2009 dans des conditions difficiles. Mais là 12,4km/h de moyenne sur 56kms avec 200m de D+, je suis vraiment loin du compte... Grosse déception bien sûr. Echec qu'il va falloir analyer. C'est bien entendu également une très mauvaise opération pour le classement général final du TTN mais c'est le jeu. Place désormais à la prépa des France au Sancy!

Contre-performance sur le Trail Golfe du Morbihan: 13ème...

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article