Article 2 "Le Progrès" - 11/02/2011

Publié le 11 Février 2011

 

Un Jurassien dans la course

Manu David et ses jardins

 

L’Arinthodien du DUC sera sur ses terres dimanche / Photo Pascal Bruley

Même si l’esprit est déjà un peu tourné vers l’objectif de sa saison, le Marathon de Paris (10 avril 2011), Emmanuel David tient Lons à cœur. Primo, l’Arinthodien sera chez lui, sur un parcours qu’il maîtrise sur le bout des chaussures. Le 12 décembre dernier, à l’occasion du Cross du Progrès, il s’était ainsi baladé accompagné de son fidèle lieutenant Thibaud Baudoin.

En second lieu, le Duciste pense évidemment à Paray-le-Monial, à ces championnats de France de cross dans sa région d’adoption et où il espère faire mieux qu’une 34 e place (sa meilleure perf aux France) ne reflétant pas son niveau réel. « Paray aussi, je connais bien. En 2008, j’y avais gagné les inters. Le parcours est roulant et ça me convient », dit-il.

Pour toutes ces raisons, celui qui a remporté il y a quelques semaines son cinquième titre de champion de Bourgogne arrive à Lons avec beaucoup d’ambitions. La forme est « bonne » et le début de cruralgie (inflammation du nerf crural) qui l’a obligé à marquer une pause en fin de semaine dernière ne l’inquiète pas outre mesure.

Devant ses amis et sa famille, Manu compte bien jouer les premiers rôles et tenir tête aux Burrier, Foulouh, Baala, Eckes et consorts. Sur un parcours « avec beaucoup de relances, intéressant », le Jurassien rêve de triompher à la maison, après sa troisième place l’an dernier à Bitche (Moselle), devancé par Antoine de Wilde, absent cette année, et Georges Burrier. Lons, Paray puis Paris, le triptyque ne manque pas d’intérêt. Pour l’Arinthodien, tout commence dimanche.

J.-P. Cavaillez

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article