Article "Le Bien Public" - 15/11/2010

Publié le 16 Novembre 2010

Athlétisme. “France” de marathon.

David a fait le job

Emmanuel David n’était pas si loin du podium. Photo LBP

Hier matin, entre Nice et Cannes, le Dijonnais Emmanuel David s’est classé 6 e du marathon des Alpes-Maritimes, support des championnats de France.

Finalement, Emmanuel David continue son petit bonhomme de chemin. «L’aventure du marathon se poursuit», expliquait le sociétaire du Dijon Université Club, à l’arrivée des championnats de France, hier après-midi.

Evidemment, il aurait préféré finir un peu mieux en terme de place. Franchissant la ligne en sixième position, il espérait au moins se rapprocher un peu plus du podium, voire monter dessus.

Ce qui n’était pas forcément impossible, puisque le Dijonnais n’a fini qu’à deux minutes du concurrent qui grimpe sur la troisième marche, le sociétaire du SCO Sainte-Marguerite, Frédéric Bouvier. (2h19’14’’).

«Mais pour le titre, c’était impossible», constate-t-il. Rachid Ghanmouni et El Hassan Lahssini, qui finiront un et deux, s’étaient envolés en compagnie des coureurs africains, dont le futur vainqueur du scratch, l’Ethiopien Botoru Tsegaye (2h10’27’’).

Ghanmouni, légionnaire d’origine marocaine, également connu sous le nom de Youssef Galmin, et qui sort d’une suspension de deux ans pour s’être enfui lors d’un contrôle antidopage, s’imposait en 2h12’59’’.

«J’ai fait le choix de rester derrière, de faire une course par l’arrière, en attendant de voir ce qui pouvait se passer. Comme devant, ils sont partis sur des bases de 2h12’, je ne pouvais pas y aller.»

Alors le Dijonnais s’est retrouvé dans le deuxième paquet, avec Bouvier et Pélissier, qui finiront trois et quatre. David bouclera le premier semi en 2h10’ et le second, pourtant beaucoup plus vallonné, en 2h11’, pour un total de 2h21’19’’.

«Je n’ai pas eu de coup de latte. Ce marathon est mieux passé que les précédents. Mais je ne pouvais pas aller plus vite.» Est-ce dû au retard qu’il a connu lors de sa préparation ? «Difficile à dire. En fait, je suis juste déçu de ne finir que 6 e

Emmanuel David devrait poursuivre son apprentissage de la distance en prenant le départ du marathon de Paris début avril.

Stéphan Letourneau stephan.letourneau@lebienpublic.fr

Publié le 15/11/2010

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article