Hommage à Kevin.

Publié le 23 Août 2011

KEVIN         Cela fait déjà un mois que tu es parti. Que la vie peut-être injuste. La rentrée se profile à l'horizon et les séances d'athlé à Is n'auront pas le même parfum. Tant de souvenirs accumulés sur ce fameux tour du COSEC que tu as parcouru tant de fois, par tous les temps, sous la pluie, dans le froid... en appliquant toujours les consignes à la lettre sans négocier la moindre séance. Ne jamais se plaindre, tel était ton état d'esprit que ce soit en athlé ou ces derniers mois face au combat que tu menais face à ce fichu cancer de la langue qui t'avait été décelé voilà plus de 2 ans et demi. Pourtant, tu aurais eu bien des raisons de le faire à cause de tous ces traitements lourds que tu subissais. Tous ces voyages à Paris. Tu as toujours garder le sourire même pendant cette période au combien difficile où tu as beaucoup souffert. Tu étais très fatigué mais tu n'as pas lâché le morceau. Pendant cette longue période, tu n'as cessé de rester positif tout en étant tellement lucide sur ton état de santé. Je me souviens, lorsqu'en en blanguant, on évoquait les JO de Londres et ton prochain plan d'entraînement pour reprendre le 1500m. Tu savais que cela allait être difficile mais je suis certain qu'au fond de toi, tu y pensais fortement. Pas les JO bien sûr mais tu n'avais qu'une envie, c'était de remettre les pieds sur la piste. Tu t'es battu comme un fou. Tu me disais aussi que parfois l'on pouvait tomber sur plus fort que soi. Je garderai bien au chaud mon cahier d'entraînement où je notais les temps de tes séances. Le record du nombre de tours du COSEC en moins de 2' t'appartient toujours et n'est peut-être pas prêt de tomber. J'avais été très heureux de te voir rechausser les baskets en septembre 2009 pour les 10kms du BP et de Sennecey. Quelques semaines plus tard, du côté de Beyrouth, je me revois t'écrire cette petite carte postale mais j'étais loin de m'imaginer, à ce moment là, que ta maladie avait récidivé. Tu pratiquais le sport par passion, le tennis d'abord, avant de venir à l'athlé. Mais tu étais avant tout un vrai sportif et un vrai compétiteur avec un mental d'acier comme on en croise guère aujourd'hui. Lors de ma victoire au cross d'Arnay-le-Duc en 2006, tu avais été très impressioné et je me souviens que tu m'avais félicité pendant de longues semaines. Pour ta première année chez les cadets, tu avais obtenu une excellente place au France de Cross, ce qui était une belle performance avec la préparation minimale mais sérieuse que nous avions mis en place. En 2008, tu avais même goûté aux joies des Interclubs Elite à Evry avant que tout se complique pour toi.

La vie en a malheureusement décidé autrement mais tu ne souffres plus.

Jodie peut être fiere de son grand-frère.

Kevin, nous ne t'oublierons pas.

 

Manu

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

© Fred 14/09/2011 10:44



Bel hommage. Je partage les deux autres commentaires. On se connait pas mais on est tous de la même famille : celle des passionnés de course à pied et du sport en général. Alors, en lisant ton
article, on est forcément ému. Bon courage pour la suite et contine à te battre sur la piste ou sur route, pour toi et pour Kevin qui te regarde peut-être d'où il est...


 



Yoann 10/09/2011 18:20


cette article ma mit les frisson,il reflete tous ce qu'était kévin,de belle phrase pour un ami parti trop tot,bisous! Yoann.dufresnes


vince 07/09/2011 16:31



cet article me donne des frisons, je suis simplement un coureur qui vient sur ton site manu si je peux me permettre, lire tes exploits deceptions enfin la vie d'un coureur de grand talent, mais
quand je vois ton hommage a ce jeune parti bien trop tot, ca me donne des frisons meme quand on connais pas ....Ainsi va la vie mais parfois elle est cruelle.........Bel hommage .......


 


Vincent.