Inters de Cross 2012: encore une 3ème place

Publié le 21 Février 2012

Manu 2 Inters 2012Encore 3ème. Comme l'an passé. Mais ce podium n'a pas la même saveur à mon goût que celui de 2011. Tant l'an passé, j'attendais mieux, tant sur ce coup là, j'attendais bien pire. Petit retour en arrière.

Dimanche 29 Janvier 2012. Le campus de Dijon accueillait les championnats de Bourgogne de cross sur un beau parcours. J'avais à coeur de briller sur mon terrain, tracé que je cotoie tous les jours ou presque. Mais je suis tombé sur un os en la personne d'Antoine DE WILDE qui était en grande forme ce jour-là. Il n'y a pas eu de suspense, il m'a lâché après à peine 2500m de course. Je n'ai rien pu faire. Je termine second de ces championnats vraiment déçu. Mais surtout, je n'avais pas le coeur à la compétition, ayant appris la veille le décès de mon grand-père. Le coeur n'y était vraiment pas. Ainsi va la vie. Bravo à Antoine.

Les "Inters" désormais appelés pré-france de cross ou demi-finales des championnats de france se profilaient à l'horizon sur un parcours que j'affectionne particulièrement: le site de l'étang Fouché à Arnay-le-Duc. Drôle de choix pour un inters de cross mais je ne vous cache pas que ça m'arrange bien. Sauf que pendant ces 3 semaines, je n'ai pas trop eu le temps de chausser les baskets ou alors en "coup de vent". Non pas à cause des températures glaciales qui sévissaient mais tout simplement du fait des travaux dans notre nouvelle maison, travaux qu'il fallait terminé avant d'aménager (merci papa!) et de libérer l'ancienne maison pour le 15 février. Le compte à rebours était lancé. Je me suis donc présenté à Arnay à l'arrache avec relativement peu d'espoir et un peu de fatigue quand même. Mais j'avais prévenu mes coéquipiers qu'ils pouvaient cependant compter sur moi pour qualifier l'équipe. Malgré mon manque d'entraînement de ces 3 dernières semaines, je ne les laisserai pas tomber. Je comptais bien limiter la casse, sauver les meubles, assurer le miminum syndical comme on dit... C'est ce que j'ai fait. Dans la 2ème des 4 grandes boucles, j'ai du laissé partir Antoine DE WILDE, Karim TAHRI et Pierre JONCHERAY, restant avec Georges BURRIER, Benjamin RUBIO et Thibaud BAUDOIN. A l'entame de la 3ème boucle, je sens que je ne suis pas si mal, je décide de faire le forcing pour revenir sur Pierre qui doit posséder environ 100m d'avance. Je grapille mètre par mètre lâchant progressivement mes poursuivants. A la fin de la 3ème boucle, je recolle et m'empare provisoirement de cette 3ème place. Il faut maintenant maintenir l'allure sur la dernière boucle pour garder mon rang. Ce serait dommage d'échouer si près du but. L'écart se creuse sur Pierre mais rien n'est joué. Je ne suis pas à l'abri de son retour. Les spectateurs m'annoncent 50m d'avance, puis 30m puis 20m jusqu'à ce que j'entende les pas de Pierre dans les miens. Il est là, juste là à 1500m de l'arrivée. Je le laisse prendre en main les opérations. A 1000m, je tente de sortir. Je ne lui prends pas un centimètre, je me dis que ça va être chaud. Pierre est un athlète qui a des records bien supérieurs aux miens (13'39 sur 5000m, 28'21 au 10000m et surtout 1h01'36 sur semi) et je sais qu'il est capable de tout. Je m'accroche et après avoir franchi les 2 rondins de bois, je lance mon sprint pour aller chercher ma place sur le podium. Je n'en espérait pas autant. Antoine me colle 31" et s'impose devant Karim. Il s'agit de mon 6ème podium interrégional en 6 ans.

 

Maintenant, place au France de Cross le 04 mars à la Roche-sur-Yon.

 

Retrouvez tous les résultats des Inters en cliquant-ici

 

A+

Manu

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article