Ultra-Trail de Côte d'Or: promenons nous dans les bois et dans les vignes...

Publié le 3 Juin 2012

     02 Juin 2012 010La distance initiale annoncée du Trail des Vignes était de 27kms, qui faisait en réalité 29 sur open runner, mais qui a terminé à plus de 34 kms finalement. Alors que les ultra-trailers s'étaient élançés de Chagny depuis 4h du matin, je me présentais à Marsannay-la-Côte pour prendre part au Trail des Vignes sur le coup des 9h. Le soleil était déjà radieux. Le léger échauffement me confirma que la journée allait être très chaude. L'épreuve était support du championnat de France universitaire et du premier championnat de Bourgogne FFA de Trail. Le parcours affichait 706m de dénivelé positif soit un tracé assez roulant. Les premiers hectomètres nous firent passer dans les vignes et c'est là que tout s'est compliqué. A peine 1500m de parcourus, nous nous vîmes égarés dans les vignes. Nous avions de rubalise, puis plus de rubalise puis de nouveau de la rubalise, puis plus rien... Nous n'étions pas dans la bonne direction. Dans cette erreur collective de la tête de course, nous entraînons entre 80 et 100 coureurs. Où est passé le reste du groupe? Mystère? Alors que certains grognent un peu, d'autres dédramatisent et en rigolent. il y avait un petit "7ème compagnie". Ca commence bien! Après une réflexion collégiale, nous revenons sur nos pas pour trouver une personne qui nous dit "les autres ont pris par là". Dès lors, une nouvelle course commença. Le balisage est de nouveau au top, pas d'erreur possible. Quel plaisir. Le contre-la-montre commence avec pour premier objectif de rattraper le dernier du groupe qui ne s'est pas trompé. On a déjà parcouru plus de 5kms en supplément. Pas d'affolement. L'espoir de victoire sur cette épreuve n'est plus qu'un lointain souvenir. Au bout d'une vingtaine de minutes, j'aperçois une concurrente. Ouf, nous sommes sur la bonne trace, soulagé, on a retouvé la moitié du contingent. Un à un, nous remontons les trailers du premier groupe. Il faut parfois faire preuve de patience dans les petits singles très étroits pour doubler en prenant garde de ne bousculer personne. Après tout, c'est moi qui me suis trompé. Je n'en oublie pas pour autant de bien me ravitailler, j'ambitionnais un temps aux alentours des 2h, ce sera finalement plus vers les 2h30. Mais c'est ainsi, je poursuis mon chemin. Au ravitaillement avant d'amorcer le retour et la descente sur Marsannay, on m'annonce qu'il n'y a plus qu'une quinzaine de coureurs devant. Je chasse, je chasse pour revenir devant sans réel espoir. Certains concurrents que je double me lanceront "tu cours pas plus vite d'habitude, toi?", "ben Manu, qu'est-ce que tu fais là?"... ça chambre. C'est de bonne guerre. A 5kms de l'arrivée, je pense passer 3ème puis à moins de 3 kiomètres du but, je rattrape l'homme de tête, qui n'est autre que Didier POMMEY. Une petite poignée de mains au passage et je file vers l'arrivée repassant par la même à quelques encâblures de l'endroit où nous nous sommes égarés quelques heures plus tôt. Un énorme respect à tous ceux qui ont bouclé le 105kms quelques soit le classement et le temps. Mention spéciale aux ducistes Régis BOUCHESECHE qui termine 3ème et à Eric MARGAROLI. Beaucoup d'émotions dans l'aire d'arrivée: des larmes, du soulagement, de la joie, de la fierté, des embrassades, de l'attente mais tous semblaient éprouver le même sentiment: ils ont pris autant de plaisir que le parcours était dur. Rendez-vous en 2013 pour la 3ème édition de l'UTCO.

Cliquez-ici pour consulter les résultats des différentes courses.

A bientôt

Rédigé par Emmanuel DAVID

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sport aventure 20/06/2012 11:26


Super compte rendu, merci !!!

Olivier FAURE 06/06/2012 22:38


Bravo pour cet exploit!!! Remonter tout un peloton sur du single avec le stress d'un départ manqué, respect!!! J'ai bien essayé de faire comme toi mais mon organisme a lâché au 32e km de mon
gps... Dommage car c'était une belle fête du trail avec un épilogue fantastique sur la distance reine. Bravo à tous les finishers. Mention toute particilière à Régis


Tu as un bel avenir dans cette discipline.